fr | en
Recherche Leaders Désespérément
10/03 - 2017

Recherche Leaders Désespérément

Les gens en ont assez d'être dirigés et qu'on leur dise ce qu'ils doivent croire ; ils veulent plutôt être portés par une vision. Les politiques traitent bien trop rarement leurs administrés comme des individus intelligents et responsables, capables de prendre des décisions éclairées. C'est notamment pour cette raison que la politique divise autant aujourd'hui. Les citoyens souhaitent des dirigeants qui proposent une vision à long terme, leur expliquent leurs idées – les opportunités et les défis qu'elles impliquent – et suscitent en eux l'envie de bâtir un avenir meilleur. Les changements importants, peu importe la nature ou le domaine, ne sont possibles que si les gens sont impliqués et apportent leur contribution.

Lors d'une visite au centre spatial de la NASA en 1962, le Président Kennedy, remarquant un concierge en train de balayer l'un des couloirs, lui demanda ce qu'il faisait. “J'aide à envoyer un homme sur la lune”, répondit l'homme. Ce dernier avait l'impression de participer à quelque chose qui transcendait sa seule personne, une mission lancée par le dirigeant du pays une année auparavant. C'est ce même état d'esprit que je me suis efforcé de reproduire avec Solar Impulse. Tous les membres de l'équipe, qu'ils soudent des câbles électriques ou collent des pièces de carbone, avaient pour objectif de prouver que les énergies renouvelables et les technologies propres pouvaient changer le monde.

C'est là la différence entre management et leadership. Le manager dit aux gens quoifaire, et comment, tandis que le leader explique pourquoi ils doivent le faire. Tous deux sont importants, mais seul le vrai leader peut mobiliser les gens en leur donnant un sens et un but qui s'inscrivent dans un contexte plus large.

C'est cette notion de leadership qui fait aujourd'hui défaut dans le discours politique. Au cours de l'année écoulée, l'électorat a fait des choix inattendus au Royaume-Uni et aux États-Unis. Des décisions qui selon moi étaient motivées par la frustration plutôt qu'une réelle adhésion. Si l'on ne se sent pas entendu ou compris, que l'on a l'impression d'être mené en bateau, on le manifeste dans les urnes. Il n'est pas étonnant que le populisme gagne du terrain un peu partout.

Pour résoudre les défis de notre temps, nous allons avoir besoin de leaders qui puissent nous porter vers de grands idéaux. Voici quatre qualités que nos autorités politiques devraient développer pour devenir des leaders.

1. Écouter les autres

Chacun de mes succès a été le résultat d'un travail d'équipe. Écouter les autres – les écouter vraiment et non seulement attendre son tour de parole, comme c'est souvent le cas chez nombre de politiques –, c'est leur accorder une part de votre succès et leur permettre de partager avec vous des informations et une expertise précieuses qui contribueront à la réussite.

Ce n'est toutefois pas à sens unique. Si je n'étais pas resté fidèle à ma vision d'origine, l'équipe n'aurait pas été contrainte de dépasser ses certitudes et de créer de nouvelles solutions pour résoudre nos problèmes.

2. Emmener les autres avec soi

Pour être un leader, vous devez d'abord convaincre les autres de vous suivre. On sait par exemple aujourd'hui que se débarrasser de notre dépendance envers les énergies fossiles est non seulement possible mais également logique pour créer des emplois, générer des profits et stimuler l'économie.

Pour que les gens s'affranchissent du dogme selon lequel il nous faut brûler des énergies fossiles pour développer notre économie, nous devons montrer comment y arriver. Les gens veulent être pris au sérieux et accepteront tout changement important perçu comme une aventure, une aventure qui a du sens – sinon à quoi bon – et riche en défis (si c'était facile, quelqu'un l'aurait déjà fait).

3. Avoir une vision à long terme

Nombre de nos systèmes politiques sont pervertis par le besoin des politiques de réussir à court terme, leur objectif principal étant de se faire élire et réélire à chaque échéance. Ce n'est dès lors pas surprenant que la politique soit devenue si clivante et populiste.

Nous avons besoin de leaders qui nous expliquent leurs aspirations et les raisons pour lesquelles nous devrions y adhérer et les soutenir. C'est cela qui incite avant tout les gens à proposer leur soutien. Je suis convaincu que la plupart des personnes sont prêtes à faire des efforts et à travailler dur pour atteindre un but s'ils en comprennent le sens.

4. Avoir une vue d'ensemble

Lorsque Henry Dunant a créé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en 1863, après avoir été témoin de la bataille de Solférino, il a rendu la guerre plus humaine en offrant une plus grande protection aux soldats et aux civils. Lorsque Kennedy a promis d'“envoyer un homme sur la Lune et de le faire revenir sain et sauf sur Terre”, il a lancé un programme qui a révolutionné la science.

Les prochaines étapes ? Les programmes suivants pourraient fédérer tout le monde autour d'un but commun enthousiasmant et créer un mouvement mondial.

  1. 1) Appliquer à l'échelle mondiale les technologies propres pour à la fois protéger l'environnement et créer des emplois et des profits
  2. 2) Promouvoir l'éducation, pour permettre au plus grand nombre d'accéder à de meilleurs emplois
  3. 3) Favoriser la santé, pour améliorer la qualité de vie et diminuer la charge du système de santé
  4. 4) Éradiquer la pauvreté, comme un impératif moral et pour des raisons de sécurité

Prenons la politique énergétique. Depuis maintenant plusieurs décennies, c'est comme si nous étions dans une baignoire qui fuit. Au lieu de réparer la fuite et d'améliorer le rendement des ressources disponibles, nous avons simplement laissé l'eau couler. Il est grand temps de résoudre ce problème et ma prochaine aventure sera tournée vers cet objectif.

En résumé, soyez ambitieux. Nous devons viser la lune pour changer la société et le monde.

^