fr | en
Une aventure sans fin
05/08 - 2016

Une aventure sans fin

Depuis le début, mon objectif a été de promouvoir l'implémentation des technologies propres afin d'améliorer la qualité de vie sur la planète. Pour incarner cette vision, j’ai eu l'idée de réaliser le tout premier tour du monde de l'histoire en avion solaire. Je voulais démontrer que les énergies renouvelables peuvent réaliser l'impossible. C’est maintenant chose faite. André et moi avons bouclé la boucle à Abu Dhabi, mais rien ne s’est arrêté là. Au contraire, nous préparons la suite de l'aventure avec le même enthousiasme et la même passion. Grâce à la création du Comité International des Technologies Propres et à l'expérience de nos ingénieurs dans le développement d'avions électriques, nous voulons aller bien « au-delà de Solar Impulse ». 

On dit souvent que l'idée de Solar Impulse est née en Suisse. Même si cela est vrai, l'idée a en fait été « conçue » en Égypte, à la fin de mon tour du monde en ballon sans escale réalisé avec Brian Jones en 1999. Dans les derniers moments du voyage, alors que nous étions presque à court de carburant, je me suis promis pour ma prochaine aventure de m'affranchir de cette dépendance à l'énergie fossile. L’idée d’un avion solaire capable de faire le tour du monde en volant perpétuellement a germé ensuite dans ma tête, marquant le début du projet. J'ai été motivé par l'enthousiasme immédiat de ma femme Michèle qui m’a aidé à transformer ma vision en un message porteur grâce à son expérience en communication. 

Le plus fantastique dans ce projet, c'est le nombre de personnes qui nous ont fait confiance, depuis l'École polytechnique fédérale de Lausanne qui a réalisé l'étude de faisabilité initiale, jusqu'aux 60 partenaires, individus et institutions qui ont fourni les technologies et les fonds pour donner corps à mon idée. Mais rien n'aurait été pareil sans ma rencontre avec André Borschberg. Notre relation a commencé par une collaboration dans laquelle André a réuni et dirigé l'équipe technique pour fabriquer les deux prototypes de Solar Impulse. Elle a ensuite évolué en un partenariat dans lequel nous avons géré ensemble le projet grâce à la synergie de nos deux personnalités, pourtant radicalement différentes. Notre rapport de travail a mûri pour devenir une amitié solide et sincère reposant aussi bien sur l'admiration et le respect mutuel que sur une certaine - mais saine - rivalité. C’est un sentiment à la fois étrange et merveilleux que j’ai éprouvé en  accomplissant avec André ce que beaucoup croyaient impossible. En un sens, ils avaient presque raison… Nous avons rencontré un grand nombre d'obstacles humains, techniques, météorologiques et administratifs. Ces obstacles ont fait partie intégrante de l'aventure, stimulant la créativité et l'excellence de toute l'équipe et donnant à chacun l’envie de se dépasser.

Pour cette dernière étape entre le Caire à Abu Dhabi, Solar Impulse 2 aura volé pour toute l'équipe. Habituellement, quand je suis dans les airs, j'espère que le vol dure le plus longtemps possible, car c'est tellement unique de se trouver dans le cockpit de Si2. Mais cette fois-ci, ce ne fût pas le cas. J'avais hâte d'atterrir et de célébrer avec toute l'équipe qui m'attendait à Abu Dhabi et au Mission Control Center de Monaco. À chaque seconde de l'approche finale, lorsque mes roues descendaient vers le sol, je songeais à chacun d'entre eux et à tous les souvenirs que nous nous avions créés ensemble : Solar Impulse 1, les vols européens, la mission Crossing Frontiers à destination du Maroc, la mission Across America, Solar Impulse 2, le tour du monde, et j'en passe. Nous avons tant appris et évolué ensemble. Cette expérience extraordinaire restera dans nos esprits et dans nos cœurs pour le restant de nos jours.

Sur la piste d'atterrissage, lorsque les hélices s’arrêtèrent de tourner pour la dernière fois, il fallut garder à l'esprit que cette fin signalait plus que jamais un nouveau départ – celui de l'après-Solar Impulse.

Ce n'est pas une expérience de travail que nous avons partagée, mais le projet d'une vie… Et nos vies sont loin d’être terminées. 

Bertrand Piccard 

Blog publié en partenariat avec Caran d'Ache

 

^