fr | en
Monaco Mission Center
11/02 - 2015

Monaco Mission Center

Le 10 février 2015, a été inauguré le Monaco Control Center (MCC) de la tentative du premier vol solaire autour du monde de Solar Impulse, projet initié par les pilotes Bertrand Piccard, Initiateur et Président, et André Borschberg, cofondateur et CEO, de Solar Impulse.

Fort de l’engagement personnel de S.A.S. le Prince Souverain et de l’exemplarité de Monaco en matière de développement durable et de promotion des énergies renouvelables, le Gouvernement Princier a décidé de soutenir, aux côtés de la Fondation Prince Albert II de Monaco, l’initiative Solar Impulse, en accueillant le centre de contrôle de mission, le MCC, sur le territoire monégasque, durant l’intégralité du tour du monde au sein du Centre de Congrès Auditorium Rainier III.

Le Monaco Control Center est à présent opérationnel pour le lancement du tour du monde (voir détail de la route en annexe), prêt à accueillir l’équipe de plus de 40 personnes dans des installations spécialement aménagées pour cette aventure. (Voir détail des compétences de l’équipe en annexe).

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco a indiqué que :
« Solar Impulse, c’est avant tout la quête d’une énergie propre, capable de faire voler un avion autour du monde sans mettre à mal l’environnement ; une énergie capable de conquérir le ciel sans abîmer la terre. Ce projet aide à démontrer que la nouvelle économie décarbonée dont le monde a besoin, est aujourd’hui possible, pour peu que l’on s’y engage avec passion, ténacité et inventivité. C’est pour cela, qu’il faut plus que jamais favoriser la recherche et l’innovation, comme vous le faites et comme nous le faisons ici, à Monaco, en accueillant votre projet et en en soutenant de nombreux autres, avec l’Etat monégasque comme avec Ma Fondation ».

Le Monaco Control Center joue un rôle central dans la mise en œuvre et la réalisation du projet : c’est dans cette salle que seront collectées et traitées toutes les informations nécessaires pour paramétrer les vols, suivre les indicateurs d’autonomie de l’appareil, guider les pilotes dans leur itinéraire et rester en contact permanent avec eux via une communication par satellite.

« Le Monaco Control Center sera le seul endroit en dehors des escales où le public, les medias, les VIPs et les partenaires pourront suivre l’aventure Solar Impulse lorsque l’avion sera en vol » a expliqué Bertrand Piccard, « et le choix de Monaco découle d’une longue amitié avec le Prince Albert II qui, en plus d’être un parrain de Solar Impulse est l’un des 

seuls chefs d’Etat à défendre ardemment la protection de l’environnement dans toutes les rencontres politiques. »

Le Solar Impulse 2 et les deux pilotes qui se relaieront aux commandes de l’appareil à chaque étape, communiquent également au MCC toutes les informations enregistrées pendant les vols : ce qui permet de connaître exactement l’état de l’appareil et sa position.

Selon André Borschberg « Le MCC est un maillon essentiel pour le succès du tour du monde de Solar Impulse. C'est là que se décideront le départ et les routes de chaque étape, c'est au travers du MCC que le pilote sera en contact avec le monde entier. Monaco nous a mis à disposition une infrastructure idéale avec tout le soutien nécessaire, le professionnalisme et le merveilleux accueil qui caractérise la Principauté ».

En parallèle, le MCC coordonne l’équipe d’accompagnement qui suit Solar Impulse pendant son tour du monde et est en contact permanent avec le CAA (Civil Aviation Authority) et la FAI (Fédération Aéronautique Internationale). Il fonctionne 24h/24 et 7 jours/7 du premier décollage au dernier atterrissage de ce tour du monde en 12 étapes.

Le voyage de Solar Impulse 2 représente une tentative unique dans l'histoire des tours du monde : une façon pour les partenaires de cette exploration, de démontrer comment l'esprit d'innovation ainsi que les technologies propres peuvent changer le monde. Il s’agit ainsi, au travers de cette aventure, de promouvoir des solutions techniques novatrices afin de combattre les changements climatiques et de soutenir les gouvernements dans leur volonté de mettre en place des politiques énergétiques plus ambitieuses. 

^