fr | en
03/07 - 2015

Monaco, le 28 Juin, 2015

Le Point de Non Retour.

Le PNR, ce point qui définira toute l'histoire du vol d’André vers Hawaii. Pendant les 7 premières heures, il est encore possible de revenir à Nagoya en cas de problème technique ou météorologique. Plus après…

A peine en vol, le système de surveillance du pilote automatique rend l’âme. André pourra encore dormir, mais il ne serait plus réveillé au cas où une turbulence venait à déstabiliser l’avion. Une parade est immédiatement trouvée, mais pour les ingénieurs, c’est quand même un "no-go" absolu. Pas pour André et moi. La fenêtre météo est la meilleure depuis 2 mois, une voie royale est ouverte à travers le Pacifique et toutes les fonctions vitales de l’avion sont au vert. Nous ne pouvons pas renoncer au grand saut pour si peu. Le clivage dans l’équipe est immense : les ingénieurs qui ont construit l’avion veulent protéger leur bébé en respectant scrupuleusement les procédures, et on peut les comprendre. Le reste de l’équipe veut sauver le projet, car un retour à Nagoya ne permettrait plus de redécoller en raison de la saison des pluies et des investigations administratives dues à un retour d’urgence.

On ne traverse pas un océan sans perdre la côte de vue, même si c’est effrayant. Toute l’équipe devra l’apprendre… L’exploration, c’est ce saut dans l’inconnu. André se dirige maintenant vers Hawaii. En écrivant ces lignes, je ne sais pas encore ce qu’il se passera, mais je suis profondément convaincu que cette décision était la bonne. On n’a pas tous les jours rendez-vous avec son destin… 

Blog publié en partenariat avec carandache.com

^