fr | en
04/11 - 2015

Lutter contre les changements climatiques grâce aux technologies propres

Soutenez la démarche pionnière de Bertrand Piccard pour démontrer que lutter contre les changements climatiques n’est pas un problème coûteux qui exige des sacrifices financiers et comportementaux. Il s’agit au contraire d’une occasion unique de réaliser des profits et de créer des emplois :

Ajoutez votre vote sur futureisclean.org/solutions afin de décider quelles solutions nous allons apporter à COP21 !

 

* Mettre en avant les solutions plutôt que les problèmes :

Comment peut-on mobiliser les gens contre les changements climatiques si l’on continue à mettre l’accent sur l’ampleur du problème ? Les discours alarmistes actuels nous font croire la situation sans issue. La mobilisation ne sera possible qu’à condition de mettre en avant les avantages tangibles qu’apportent les solutions propres existantes : nous pourrions aujourd'hui déjà diviser par deux les émissions de CO2 en remplaçant les vieux systèmes polluants par des technologies modernes et économes en énergie dans les domaines de l’industrie, de la construction, du chauffage, de la climatisation, de l’éclairage et de la mobilité.

 

* Ne plus présenter la protection de la nature comme une menace pour la mobilité, le confort et la croissance économique :

Demander des sacrifices sans aucun bénéfice immédiat en retour ne fait que susciter des résistances. Qui renoncerait à sa voiture en raison de la montée du niveau des océans dans 30 ans ? Démontrons au contraire que chacun peut maintenir, voire améliorer son niveau de vie grâce à des technologies propres, peu coûteuses et accessibles, tout en réduisant l’impact de son mode de vie sur l’environnement.

 

* Parler d’investissements rentables plutôt que de coûts élevés :

La protection de l’environnement ne doit pas être perçue comme coûteuse. En raison des besoins en produits et procédés plus respectueux de l’environnement, la lutte contre le changement climatique permet d’ouvrir de nouveaux marchés industriels, favorisant la croissance économique, les créations d’emplois et la réalisation de profits.

 

* Offrir une part du retour sur investissement aussi bien aux pays riches qu’aux pays pauvres :

Si la lutte contre le changement climatique est présentée comme un sacrifice financier pour les pays riches et une menace pour la croissance économique des pays en développement nous ferons face à l’opposition du monde entier. Investir dans les solutions d’efficacité énergétique et les énergies renouvelables est rentable pour les investisseurs et les consommateurs à la fois des pays riches et des marchés émergents.

 

* Ne pas fixer d’objectifs sans définir la manière de les atteindre :

Lorsque les politiques déclarent vouloir réduire des émissions de CO2 de x % ou limiter à 2 °C le réchauffement de la planète, ils ne font qu’exprimer un vœu pieux. Ils n’arriveront à rien sans définir clairement un cadre juridique, des procédures et des solutions technologiques concrètes pour atteindre ces objectifs.

 

* Conjuguer cadres légaux et initiatives privées :

L’imprévisibilité des législations et le risque de distorsion de la concurrence empêchent trop souvent l’industrie d’investir spontanément dans une production plus propre. Dans nos sociétés, il existe des réglementations en matière d’éducation, d’hygiène, de santé et de justice, mais aucune en ce qui concerne le gaspillage de l’énergie et des ressources naturelles. Cela doit changer !

 

* Agir dans l’intérêt de la génération actuelle et non seulement des générations futures :

Très peu de gens changeront leur comportement pour le bien des générations futures. Il nous faut démontrer que les transformations dont nous avons besoin peuvent d’ores et déjà produire un effet positif sur l’économie, l’industrie et la politique d’aujourd’hui.

 

Dr Bertrand Piccard

Initiateur, président et pilote de Solar Impulse

Bertrand.piccard@solarimpulse.com

www.bertrandpiccard.com

 

Cliquez ici pour voir nos solutions concrètes afin de résoudre le changement climatique.

 

^